AFZ

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil In memoriam Jean-Louis Tisserand

Jean-Louis Tisserand

Le professeur Jean Louis Tisserand, qui participa sans relâche à la vie de notre Association Française de Zootechnie, est décédé le 8 juin 2007 à Dijon. Ce fut un des Zootechniciens renommés des cinquante dernières années.

Né à Nancy en 1932, il fit ses études à Paris à l’Institut National Agronomique (1953-1956) et à l’Université Paris-Sorbonne en Biologie et Physiologie. Il fit ensuite une brillante carrière de chercheur et d’enseignant en zootechnie.

D’abord assistant, puis chargé de recherches à l’INRA auprès de Mr Zelter (1955-1962), il fut ensuite chef de travaux, puis maître de conférence en Zootechnie à l’INA (1966). Il quitta ensuite Paris pour Dijon en 1967, où il fut nommé professeur de Zootechnie à l’Ecole Nationale des Sciences Appliquées (ENESAD) récemment créée et y enseigna jusqu’à la fin, même après sa retraite (1998).

Dans le domaine de la recherche, sa spécialité fut l’alimentation et la nutrition des herbivores de différentes espèces (ovins, bovins, caprins, camélidés et notamment les équidés). Il étudia en particulier l’utilisation des fourrages pauvres, la conservation des fourrages par ensilage, l’utilisation de l’azote non protéique par les ruminants, la digestion des aliments par les équidés, la valorisation des protéagineux. Auteur de 49 publications et de 82 communications scientifiques, il encadra 24 thèses et de nombreux mémoires d’étudiants.

Il consacra aussi une part importante de son activité au développement de l’élevage dans sa région de Bourgogne et en Franche-Comté (systèmes laitiers et systèmes de production de viande, valorisation des fourrages et des sous produits, élevages caprins, porcs coureurs) en relation directe avec les éleveurs et avec leurs organisations (Chambres d’Agriculture, Instituts Techniques…) ou avec les organisations territoriales (Parc Régional du Morvan…). Il participa à de nombreux groupes de travail nationaux avec les Institut techniques agricoles (ITEB, ITOVIC, ITCF…).

Il apporta toute sa compétence, son dévouement et une partie de son temps aux activités et à l’animation de diverses associations françaises dans son domaine de recherche et d’enseignement : zootechnique, (AFZ, dont il fut secrétaire de 1994 à 2007), fourragère (AFPF), nutritionnelle (AFN) ; ainsi qu’à l’Académie d’Agriculture de France dont il fut correspondant (1987) puis membre (2002).

Il fut appelé comme conseiller technique, en charge de l’enseignement supérieur agronomique, au cabinet de Ministres de l’Agriculture (1968-1972, B. Pons, J. Chirac).

Son action internationale fut également considérable. A la Fédération Européenne de Zootechnie (FEZ), il fut un participant régulier des réunions annuelles dans les divers pays, assurant la permanence de l’AFZ au sein de cette association et en s’y engageant pleinement. Il fut secrétaire, puis président de la commission de nutrition (1984-1994), membre du conseil d’administration (1994-1998), président du comité des publications (1998- 2000), président de plusieurs groupes de travail (1996-2005) sur l’enseignement supérieur, les élevages alternatifs ou les contacts méditerranéens.

Il s’impliqua aussi très fortement au Centre International des Hautes Etudes Agronomiques Méditerranéennes (CHIEAM), comme enseignant au centre de Saragosse (1968-1998), expert, conseiller scientifique, responsable de programmes et membre du comité consultatif scientifique (1987-1992). Il fut également membre ou responsable de plusieurs groupes de travail de la FAO (1990-1999). Il aborda ainsi une diversité de thèmes et de situations, à la demande des autorités concernées, dans de nombreux pays (production de lait et de viande en zone méditerranéenne, utilisation et gestion d’espaces steppiques et d’oasis par l’élevage, élevage et protection de l’environnement – en Italie, Espagne, Portugal, Grèce, Algérie, Tunisie, Maroc, Egypte, Syrie, Palestine, Ethiopie, Somalie, Burkina-Faso).

Son activité enthousiaste et son dévouement furent inlassables dans toutes ces diverses actions au service des étudiants, des éleveurs de France et du monde, de la science agronomique et des diverses associations auxquelles il apporta son précieux concours. Grand pédagogue, il a marqué de son empreinte un grand nombre d’étudiants et de collaborateurs. Sa voie puissante ne retentira plus dans nos assemblées. Il savait attirer l’attention et développer ses convictions avec force, tout en restant modeste et simple avec tous. C’était un ami discret mais solide pour ceux qui l’ont bien connu et lui ont fait confiance.

Il était officier de la Légion d’Honneur (2001) et chevalier de l’Ordre National du Mérite (1971). Ses obsèques religieuses ont été célébrées le 12 juin en l’église St-Michel à Dijon.

En souvenir aussi de son épouse et de son fils qu’il avait eu la douleur de perdre au cours de sa vie.

Ses nombreux collègues et amis ne l’oublieront pas.

 
Bannière